AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Douce nuit [Libre..]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyrrha Nifheleim
Loup-Garou/Camp neutre
Loup-Garou/Camp neutre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 19/07/2008

MessageSujet: Douce nuit [Libre..]   Dim 20 Juil - 19:48

Une douce brise venait faire danser les feuilles des arbres aux abords de la rivière. L'eau reflétait la lune blafarde, on entendait le doux ruissellement de l'eau lorsque soudain un long hurlement se fit entendre, on aurait dit un cri de douleur venant briser le silence de la nuit. Soudain alors que tout était si calme et qu'on ne distinguait rien de vivant aux abords de la rivière, on entendit le craquement des branches d'un arbre, et là, titubant on pu voir la silhouette d'un loup-garou apparaître au clair de lune sur les cailloux bordant la rivière. La créature vint s'allonger au bord de l'eau, un bras pendant dans celle ci. Les yeux rivés le ciel, Lyrrha contemplait celui-ci à présent, et la lune qui était prête à disparaître derrière les collines narniennes. Elle respirait lentement, ferma les yeux, le loup-garou resta là inerte pendant une bonne poignée de minutes soudain il se mit à hurler, Lyrrha se releva à genou poussant un hurlement de douleur, elle se plia, quelques seconde plus tard la silhouette du loup-garou avait fait place à un corps svelte, la jeune femme avait repris son apparence. A genoux, la tête penchée en arrière, le souffle court, elle ferma les yeux, puis elle se laissa tomber sur le côté dans les cailloux humides.
Une deuxième silhouette alors fit son apparition sortant de la foret, la silhouette d'un grand étalon aussi noir que le charbon, il se tenait la, fier, observant la jeune femme écrouler sur les cailloux. Il s'avança vers elle, Lyrrha ouvrit les yeux. Elle reconnaissait cette silhouette elle savait qui il était, c'était Galathée, son étalon, son fidèle destrier mais aussi son ami le plus proche. Le cheval se mit à côté de la jeune femme, se tenant debout, puis le silence de la nuit fut percé par les paroles que l'étalon prononça à sa cavalière.


- Je crois qu'une baignade te fera le plus grand bien, viens, accroche toi !


Lyrrha ouvrit ses yeux bleus azurs luisant dans la nuit, elle prit une grande bouffée d'air avant de se mettre sur le côté et de se relever lentement, elle posa sa main sur le garrot du cheval. Puis elle esquissa un sourire comme pour rassurer l'animal. Puis elle répondit :

- Non ça ira... Va donc récupérer mes affaires restées prés du feu là haut. Je t'attendrais ici !


L'étalon hémit avant de baisser la tête. La jeune femme enleva sa main du cheval et celui ci partit aussitôt au petit trot. La jeune femme le regarda disparaître dans les profondeurs de la sombre forêt longeant la rivière. Puis elle s'avança vers l'eau, elle s'avança dans celle ci jusqu'au cheville puis là elle se pencha et plongea ses mains jointes dans l'eau fraîche. Elle ramena ses mains humides vers son visage. Elle resta un moment les mains contre son visage avant de se retourner et de rejoindre le bord de l'eau et de s'y asseoir. Elle regardait la surface de l'eau sans un bruit soudain elle entendit des branches derrière elle se craquer. Elle n'eut qu'un réflexe c'est de se lever et de sortir l'épée pendue a sa taille, la pointer vers l'avant, vers la forêt d'où venait le bruit puis d'une voix puissante elle déclama :

- Qui va là ?


Dernière édition par Lyrrha Nifheleim le Lun 21 Juil - 10:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessia Elendarid
Nymphe/Camp du mal
Nymphe/Camp du mal
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 17/07/2008

Feuille de personnage
Race: Naïade
Age: 18 ans depuis 400 ans^^
Camp: Le Mal

MessageSujet: Re: Douce nuit [Libre..]   Lun 21 Juil - 0:48

    Alessia ne dormait pas, jamais... elle n'avait jamais besoin de repos, elle était comme le cours d'eau, en mouvement permanent. Cette nuit-là, comme beaucoup de nuit lorsqu'elle s'ennuyait, elle marchait le long de la rivière. Vêtue d'une robe noire tout en voilures, la blancheur de sa peau ressortait plus que de coutume. Elle s'amusait à sauter de rochers en rochers. Elle était pied nu, au bord de la rivière et s'amusait à ne marcher que sur les gros galets lisses qui ne lui blessaient pas les pieds. Quiconque aurait entendu le clapotis des vagues n'auraient pas ressenti le moindre changement mais pourtant, soudainement, Alessia cessa tout mouvement et tendit l'oreille... elle connaissait cette douce mélodie, la rivière lui disait quelque chose. Comment ça? Un loup-garou? Non loin de là? Les loup-garous étaient quand même des êtres plutôt rares à Narnia et Alessia sourit, en 400 ans, elle n'en avait jamais rencontré. Oh bien sûr, il lui était arrivé d'en aperçevoir, durant la nuit en haut d'une falaise, on pouvait voir leur forme se dessiner ou bien lorsqu'elle se promenait dans la forêt et qu'une ombre furtive passait non loin d'elle.

    Et chaque fois, elle s'amusait à leur courir après avec légéreté mais en vain, elle n'en avait jamais rattrapé un seul... enfin, c'était peut-être pas si mal, les loup-garous étaient réputés pour leur aspect dangereux mais elle ne le savait pas, elle voyait en eux des compagnons de jeu, mais jamais aucun n'avait voulu jouer avec elle, ce qu'elle aurait aimé rien qu'une fois, passer ses doigts frêles dans leur douce fourrure. Ni une, ni deux, elle laissa tomber son jeu et se mit à courir pour aller voir ce loup-garou qui deviendrait peut-être son ami s'il le voulait bien. Ses pieds légers se pressaient sur le sol, sur les branches et dans les feuillages sans jamais se blesser, comme le ferait une goutte d'eau glissant sur le sol. Elle courrait ainsi, ses cheveux et sa robe d'un noir de jais se prenant parfois dans les branches sans même qu'elle ne s'en rende compte. Enfin, elle ralentit, elle savait qu'elle arrivait. Elle marcha vers la berge avec lenteur, poussant délicatement les petits branchages des buissons qui la gênait en prenant soin de ne pas leur faire de mal. Elle sourit en voyant une jeune fille de dos, elle avait l'air de lui ressembler, elle avait les mêmes cheveux qu'elle et la même peau d'une pâleur qui aurait pû rivaliser avec la lune. Elle sourit, elle n'avait pas sa forme de loup mais peut-être voudrait-elle quand même jouer. Elle sursauta en la voyant se relever d'un coup et pointer une épée tranchante en sa direction.

    Les yeux d'Alessia se portèrent vers la lame brillante de l'épée à la lumière de la lune, elle trouvait cet objet menteur, on avait toujours envie d'y toucher mais une fois la main proche, l'objet s'amusait à nous blesser. Elle n'aimait pas jouer avec cet objet là, ses yeux remontèrent alors vers le visage de la jeune fille et Alessia reprit son sourire, elle la trouvait jolie, ses yeux lui rappelait la couleur de l'océan qu'elle n'avait vu qu'une seule fois mais dont elle chérissait le souvenir. La seule chose qu'elle dit fut simplement:


    -Que vous êtes jolie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyrrha Nifheleim
Loup-Garou/Camp neutre
Loup-Garou/Camp neutre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 19/07/2008

MessageSujet: Re: Douce nuit [Libre..]   Lun 21 Juil - 10:55

Lyrrha avait ses yeux bleus fixés vers l'endroit du bruit. Elle aurait pu parier que la chose qui faisait craquer les branchages se trouvait là. L'habitude, elle avait une ouie fine et précise, elle aurait pu bondir se changeant en loup vers cette proie mais elle ne le fit pas car celle ci parla.
Elle avait une voix mélodieuse, douce, rassurante même de plus ce qu'elle disait était loin de faire peur à la demoiselle au contraire, a priori cette personne ne lui voulait pas de mal.
Lyrrha finit par baisser son arme et la ranger lentement à sa place. L'arme de Lyrrha avait été fée par ses mères les nymphes, elle était légère et son pommeau ornée d'or avait des rainures qui ondulait pour rappeler le mouvement de l'eau. Les nymphes avaient vraiment fait une arme parfaite pour elle, pourtant celle ci n'était pas pour qu'elle l'utilise, elle lui avait toujours dit de l'utiliser en cas de grand danger, en denier recours. Mais cette arme était indispensable à la sécurité de la jeune femme sauf bien sur en soir de pleine lune, là cette arme est inutile car la belle Lyrrha laisse place a une grande créature a la fourrure aussi noir que le nuit, au griffes acérés et aux dents tranchantes. Lyrrha perd un peu de sa personnalité aussi en se changeant, elle devient plus...noir et même après des années elle n'arrive toujours pas très bien a se maîtriser d'ailleurs ce soir évitant de faire des dégâts dans la forêt elle avait opter pour se faire du mal elle même. Ses bras étaient criblés de coupures et elle se sentait si fatigué. Mais peu importe, elle est forte et tout ça partira bien vite.
Après avoir baissée son arme elle se décida enfin a dire quoi que ce soit, même si elle ne voyait toujours pas qui était cette créature qui venait de lui parler et qui l'épiait a travers les branchages denses de la forêt :

- Je croyais n'être épiée que par la lune à cette heure-ci


Evoquer la lune fit frissonner la jeune loup-garou. Heureusement celle ci était cachée par les collines a priori le calvaire de ce soir était terminé mais néanmoins elle jeta un regard inquiet vers la colline. La plupart des gens craignaient le belle, se qui la rendait quelque peu solitaire mais s'en était ainsi elle n'avait pas choisit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessia Elendarid
Nymphe/Camp du mal
Nymphe/Camp du mal
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 17/07/2008

Feuille de personnage
Race: Naïade
Age: 18 ans depuis 400 ans^^
Camp: Le Mal

MessageSujet: Re: Douce nuit [Libre..]   Lun 21 Juil - 14:01

    Alessia fut rassurée de voir l'épée rangée. Elle fronça légèrement les sourcils par contre en voyant les bras blessés de la jeune fille, elle pensa d'abord au branchage des arbres mais en observant bien les blessures, on voyait bien que cela semblait être dû à quelque chose de plus acérer que des branches. Elle se rappela alors qu'il s'agissait du loup-garou dont lui avait parlé la rivière. Elle avait dû se faire mal sans faire exprès. Quand elle reprit la parole, ses yeux se relevèrent instinctivement une nouvelle fois dans son beau regard océan et elle sourit doucement. Ce n'était peut-être pas très bien de l'avoir épier finalement... mais elle n'avait pas pû s'en empêcher, elle cédait toujours à sa curiosité. De façon plus générale, elle cédait toujours à ses instincts, à ses envies n'ayant pas vraiment dans sa tête les barrières que pouvaient constitué la raison ni même... l'éducation. Enfin, elle connaissait le respect et avait tout de même des valeurs mais elles étaient autres.

    -Je m'en excuse. Quand la rivière m'a dit qu'il y'avait un loup-garou non loin, j'ai voulu me sortir un peu de ma solitude.

    Elle s'avança finalement doucement, elle la contourna pour finalement s'approcher un peu de la rivière qui coulait doucement. Elle tourna finalement de nouveau la tête vers la jeune fille aux yeux azurs pour simplement dire:

    -Approchez, vos bras ont besoin d'être pansés.

    Elle s'assit à genoux auprès de la rivière qu'elle se remit finalement à regarder, attendant que la jeune fille la rejoigne. Elle devait avoir mal aux bras après tout, ça ne devait certainement pas être agréable d'avoir de telles entailles. Alessia n'aurait pas aimé, elle s'était déjà piquée le bout du doigt sur la pointe d'une épée et elle n'avait pas aimé. Vivant dans la nature protectrice et près de sa mère la rivière, elle se blessair rarement. Elle se souvenait aussi de la période où les Narniens l'avaient rejetée, poussée, menacée de leurs armes. Elle avait eu tellement mal mais c'était une autre douleur, c'était à l'intérieur qu'elle avait souffert et elle ignorait tout bonnement ce que c'était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyrrha Nifheleim
Loup-Garou/Camp neutre
Loup-Garou/Camp neutre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 19/07/2008

MessageSujet: Re: Douce nuit [Libre..]   Lun 21 Juil - 14:35

Ce ne sont que des blessures extérieur, être rejetée cela était plus douloureux pour Lyrrha que de simple égratignures comme celle qui recouvraient ses bras. Après tout elle essayait de contenir sa violence pour sauver des personnes qui la rejetait, c'est plutôt absurde non ? Lyrrha était donc obligé de vivre a l'écart, de parler à très peu de gens, de s'isoler. Lyrrha ne cherchait pas les problèmes si on ne l'acceptait pas tant pis, elle n'allait pas non plus s'agenouiller devant certains narniens sous prétexte de se faire accepter. Lyrrha n'est pas de se genre, elle a sa fierté et peut être a-t-elle tord de s'exclure ainsi mais quels autre choix avait-elle ?
La jeune femme s'avança, Lyrrha l'observa et sourit, oui elle avait beau s'exclure elle n'en était pas moins contente quand quelqu'un venait a elle. Elle détailla du regard la jeune femme, elle était très belle et ne semblait pas effrayé par Lyrrha, elle ne savait peut être aps, elle n'avait certainement pas assisté a sa transformation, après tout ce n'était pas plus mal, elle pensait qu'ainsi celle ci ne fuirait pas au moins. Mais la phrase qui suivit étonna Lyrrha, elle savait qu'elle était un loup-garou ? Et elle restait là ? Elle sourit de plus belle avant de répondre en fixant de ses yeux la jeune femme. La rivière lui avait dit, cela lui rappela ses mères les nymphes, elle sourit, alors ça devait être cela, la jeune femme devait être une nymphe.


- Vous n'avez pas à vous en excusez, cela ne me pose aucun problème, je dois avouer qu'un peu de compagnie n'est jamais de refus. En général quand on n'entend dire que je suis un Loup-garou, on ne vient pas vers moi, au contraire même...

Lyrrha prononça ses dernier mot avec une certaine amertume, un pincement au coeur. Elle baissa un moment le regard mais se ressaisit bien vite et regarda de nouveau la jeune femme. La jeune femme lui dit alors que ses blessures devaient être pansés. Lyrrha regarda la colline de nouveau. Si la lune y restait cachée c'était tant mieux elle ne voulait pas être amené a faire du mal a cette jeune nymphe qui lui proposait son aide.
Elle la contempla devant la rivière, elle semblait ne faire qu'un avec elle, la jeune femme se tenait a genoux juste au bord de celle ci. Lyrrha sourit et la rejoint.


- Décidément, seulement les nymphes m'offrent leur aide. Je vous en remercie.

Lyrrha s'assit a côté de la jeune femme, elle posa son regard sur ses bras avant de continuer :

- Ce ne sont que des égratignures, la douleur fait partit de mon quotidien mais ce n'est pas tout le temps le même type de douleur, chaque pleine lune c'est l'éclat de la lune qui me donne du fil a retordre et chaque jour ce sont les narniens qui me fuit et me forcent a restée seule.


Elle avait dit ça tout en gardant son regard vers ses bras mutilés, elle ne ressentait même plus la douleur de ses blessure ou du moins celle de son coeur couvrait entièrement cette douleur physique là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessia Elendarid
Nymphe/Camp du mal
Nymphe/Camp du mal
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 17/07/2008

Feuille de personnage
Race: Naïade
Age: 18 ans depuis 400 ans^^
Camp: Le Mal

MessageSujet: Re: Douce nuit [Libre..]   Mer 23 Juil - 14:06

    Alessia était heureuse que sa présence soit acceptée par la jeune loup-garou... plus encore, elle semblait en être contente. Alessia aimait beaucoup la compagnie également, elle avait longtemps été amie avec les Narniens, jouant et s'amusant avec eux...mais depuis quelques mois, des mois qui lui avaient paru durer une éternité, sa seule compagnie était ses amis de la rivière. Elle ne s'en plaignait pas, mais elle ne les considérait pas vraiment comme ses amis, c'était un autre lien... plus un lien de famille contre lequel on ne peut aller. Il est vrai que les Loup-garous peuvent faire fuire, ils étaient des crétures craints par les autres et Alessia trouvait ça vraiment triste, elle était persuadée qu'ils ne demandaient qu'à s'amuser eux aussi, mais personne ne voulait jouer avec eux. A vrai dire, elle et la jeune femme pouvaient se comprendre sur ce point-là, les autres qui vous regardent comme un monstre, qui réagissent violemment avec vous ou qui, au meilleur des cas, s'enfuient en vous voyant... Alessia aussi connaissait cette douleur là, mais elle avait trouvé un espoir, un espoir en se rendant au grand château, en s'agenouillant devant ses nouveaux souverains qui, eux, la comprenait. Et on les disait maléfiques, on les qualifiait comme appartenant au camp du mal mais qu'étaient-ils d'autres sinon la création de la haine contenu dans le coeur des Narniens?

    Quand la jeune fille aux magnifiques yeux vint à elle, Alessia déchira un pan du bas de sa robe noire avec facilité. Elle n'avait jamais été soigneuse avec ses affaires, elle les salissait, les déchirait au contact des branches mais ça lui avait toujours été égale, elle aimait à courir, à sauter à pied joint dans l'eau, à grimper dans les arbres pour jouer avec les écureuils...enfin, à une époque révolue. Elle trempa finalement le doux tissu dans l'eau bienfétrice de sa mère la rivière et l'appliqua délicatement sur le bras blessé de sa nouvelle rencontre. Elle sourit en entendant sa remarque:


    -Vous êtes l'amie d'autres Nymphes?


    Elle eut un pincement au coeur en entendant le discours qu'elle lui tint, elle ignorait la douleur qu'elle pouvait ressentir lorsqu'elle se transformait mais cette douleur qu'elle affrontait chaque jour, elle ne la connaissait que trop bien. Elle reprit alors avec un regard dure contrastant avec sa voix, ses gestes et toute la douceur qu'elle pouvait exprimer:

    -Les Narniens sont des êtres cruels, ils sont gentils, bienveillants... mais à condition que l'on soit comme eux. Sitôt que vous représentez un danger pour leur "petite communauté", ils ne ressentent pour vous que de la haine.

    Elle sentit son rythme cardiaque s'accélérait et la rivière s'était légèrement agitée, rien de bien méchant mais un sentiment s'était fait ressentir, elle regarda le cours d'eau, s'apaisant un peu en même temps que le cours d'eau puis reprit avec un léger sourire:

    -Vous n'êtes pas un monstre, vous êtes une jeune fille et, à ce titre, vous méritez le bonheur...comme quiconque dans ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyrrha Nifheleim
Loup-Garou/Camp neutre
Loup-Garou/Camp neutre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 19/07/2008

MessageSujet: Re: Douce nuit [Libre..]   Mer 23 Juil - 23:18

La jeune femme se laissa faire, elle laissa la nymphe posée sur son bras le bout de tissu humidifié par l'eau de la rivière. Lyrrha fixait l'eau suivait son mouvement des yeux comme envoûter et elle écoutait ce que la jeune nymphe lui disait. Et elle se sentait si bien, elle ne sentait pas la peur chez la nymphe quant au fait de rester prés d'elle, elle ne sentait pas cette crainte, cette haine, ce mépris.
La nymphe la considérait comme n'importe qu'elle narnienne et cela rendait la jeune femme heureuse a cet instant.
Elle l'écoutait sans rien dire et vit soudain durant ses paroles le rythme de l'eau s'accélérer ? La nymphe semblait blessé par ce qu'elle disait mais celle ci n'eut qu'un regard a jetée vers l'eau pour que son rythme redevienne normal. Lyrrha se mit alors a parler d'une voix douce toujours comme hypnotisé par le mouvement suave de l'eau :


- J'ai été élevé par les nymphes, pour moi ce sont comme des mères. Mais je dois avouer que je n'avait plus revu de nymphe depuis quelques mois...Je m'était un peu écarté de tout
.


Puis la jeune femme plongea son regard bleu dans celui de la nymphe et se remit a parler d'une voix remplit d'émotions, Lyrha vivait ce qu'elle disait :


- Je suis un monstre, mais je n'en ai pas toujours été un, lorsqu'on ne savait pas ce que j'étais, j'étais aimée, je jouait avec les narniens, je grimpait dans les arbres et je faisait des courses avec les écureuils et les cerfs. Je vivait comme n'importe qui mais jour après jour et a cause de la vraie nature j'ai été rejetée, et le rejet a fait de moi un monstre. Je ne me contrôle plus, je n'ai plus confiance en moi, je n'ai plus d'amis, je n'ai plus rien, et cela n'arrange rien d'être abandonné.


Les yeux de la jeune femme devinrent brillants, le souffle de Lyrrha devint haletant elle s'arrête quelques secondes avant de reprendre de nouveau d'une voix remplit de haine, de tristesse, de douleur.


- C'est eux qui ont fait de moi ce que je suis, je ne me reproche pas d'être un monstre, ce n'est pas ma faute, mais c'est la leur !
Alors au lieu de chercher a me faire accepter j'ai abandonner et j'ai laisser la haine m'envahir...Et la haine a fait de moi ce que je suis !


Elle se tut elle enleva son regard de celui de la jeune nymphe, baissa la tête, respira profondément, la tête baissé on ne vit qu'un gouttelette d'eau tombé de la jour de Lyrrha.
Mais c'était une larme douloureuse, une larme qui ne pouvait décrive tout le mal, toute cette douleur qui s'accumulait en elle, un jour elle le savait, elle n'arriverait plus a se contrôler et ce jour elle espérait ne croiser aucun narnien... Sinon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessia Elendarid
Nymphe/Camp du mal
Nymphe/Camp du mal
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 17/07/2008

Feuille de personnage
Race: Naïade
Age: 18 ans depuis 400 ans^^
Camp: Le Mal

MessageSujet: Re: Douce nuit [Libre..]   Jeu 24 Juil - 1:28

    Alessia aimait entendre parler des autres Nymphes, elle n'en connaissait pas d'autres... il faut dire qu'elles se cachent souvent. Elle n'a jamais vu celles de la forêt, ni celles protectrices des montagnes. Quant à celles de la rivière, elle les avait longtemps cherché en vain. Elle ne comprenait pas vraiment, elle avait pourtant marché loin, elle était née aux sources, elle avait marché en suivant un fin cours d'eau, cette grande rivière sur la berge de laquelle elle discutait actuellement et elle avait été jusqu'à regarder le bel océan... elle avait croisé la route de nombreux voyageurs et Narniens, mais jamais d'autres nymphes: l'avait-on oublié? Etait-elle encore trop jeune? Les autres lui faisaient-elles une farce? Elle l'ignorait... sûrement ne savait-elle pas tout. Elle lui sourit gentiment:

    -Et puis...peut-être se cachent-elle aussi? Je crois qu'elles aiment bien jouer à se cacher.

    Elle rit doucement, un son clair et cristallin qui semblait se confondre avec le bruit discret de la rivière toujours mouvante sans pourtant que cela soit éloigné d'un rire tout ce qu'il y'avait plus de normal. La tonalité, la musicalité peut-être...quelque chose rappelait inévitablement l'eau dans sa façon d'être et même de rire. En entendant le récit que lui faisait la jeune femme, Alessia avait l'impression que la jeune femme partageait ce récit avec elle, qu'elle ne se contentait pas de lui parler... et son coeur se serrait inévitablement.

    -Les monstres sont ceux qui font souffrir, qui font pleurer...ce sont eux les montres. Et ils tentent de vous faire agir pareillement pour que les rôles soient inversés, qu'ils aient...en quelque sorte le bon rôle. Mais il faut que vous brisiez cela, ce n'est qu'une illusion, qu'un mauvais rêve duquel il vous faut sortir... il faut que vous cessiez de combattre votre démon intérieur, il n'existe pas sinon comme la marionette effrayante dont les Narniens tirent les ficelles. Il est vain de vouloir se débarasser de cette marionette, combattez plutôt ceux qui l'animent. Si vous le voulez, je peux vous présenter un homme qui vous y aidera....comme il m'aide par sa bonté.

    Elle se radoucit un peu en parlant du Roi Andrew. Elle voyait en Lyrrha, la jeune femme qu'elle avait été il n'y a pas si longtemps de cela, perdue, convaincue d'être un monstre... elle voulait l'aider, elle voulait qu'il rencontre son Roi pour qu'il devienne aussi le sien, qu'elle se sente aimée, qu'elle se sente comme faisant partie intégrante d'un tout, qu'elle ne soit plus exclue. Elle reprit simplement avec douceur:

    -Il serait injuste que vous souffriez de cette haine qui vous envahit, ne vous laissez pas détruire par elle... mais rendez cette haine à ceux qui l'ont fait naître.

    Elle avait parlé doucement, d'un ton qu'on pourrait même qualifier d'envoûtant. Elle voulait que cette jeune femme soit persuadée, elle voulait la rallier à cette cause, à sa cause qui était celles de plus en plus de victimes des Narniens ou d'Aslan. Du temps de Jadis, à quoi pensiez-vous que servait une Nymphe dans ses rangs? Alessia n'était pas là pour combattre tout simplement car la violence était une chose qui la pétrifiait, mais elle avait néanmoins d'autres dons que ceux d'être liés à la rivière, elle avait également un don de persuasion: magique? Peut-être pas, non... mais la conviction avec laquelle elle parlait et ce ton chantant qu'elle avait, cela constituait tout de même de sacrés armes. Elle la regardait toujours dans les yeux puis après quelques secondes, elle baissa son regard sur sa plaie et, elle noua le pan de la robe trempée en pansement au bras de l'innocente loup-garou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyrrha Nifheleim
Loup-Garou/Camp neutre
Loup-Garou/Camp neutre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 19/07/2008

MessageSujet: Re: Douce nuit [Libre..]   Jeu 24 Juil - 14:11

Les nymphes étaient des être exquis, souriante, bienveillante et toujours là quant il s'agit de s'amuser, Lyrrha était si bien avec elles durant son enfance. la jeune femme aurait voulu y rester mais le désir de parcourir Narnia avait pris le dessus, peut être trouverait-elle des semblables bien qu'elle eut entendu dire que les loup-garou n'étaient les créatures les plus répandues a Narnia et elle comprenait par l'accueil qu'on lui offrait pourquoi.

- Oui c'est vrai, elles aiment jouer et c'est un réel plaisir que de partager des moments avec les nymphes, ce sont de loin les créatures les plus agréables de Narnia, et les moins méfiantes, elles ne m'ont jamais jugé, elles m'ont recueillis alors qu'elles savaient ce que j'étais.

Le rire de la jeune nymphe était si agréable a entendre, si doux, Lyrrha oublia sa douleur le moment d'un instant, comme elle appréciait les nymphes, comme ses êtres étaient les plus bienveillants de tous, et elles étaient si douces, si belles, elles étaient aussi agréable et douce que le ruissellement de l'eau.
Les nymphes qui l'avaient recueillis étaient des nymphes de la forêt, elles se fondaient dans celle ci en n'un rien, c'était magique.
La jeune femme écoutait la voix douce de la nymphe qui comprenait ce qu'elle ressentait, c'était la première fois qu'elle parlait ainsi et qu'on l'écoutait.


- C'est peut être un combat que seule je ne peux pas mener, et puis, je ne veux en aucun cas refouler ce que je suis, je n'ai aucune honte au fond d'être un loup-garou, je trouve que c'est magnifique même malgré les bas.
Comme il vous aide ? Avez vous des problèmes ? Vous semblez si heureuse, si douce, un être aussi beaux que vous, aussi gentille ne devrait pas avoir de problèmes non ?


Lyrrha semblait surpris, alors cette jeune nymphe elle aussi avait souffert et comme Lyrrha souffre. Pourtant les nymphes ne sont pas dangereuses, elles sont innocentes et pour la jeune femme elles incarnaient la bonté a l'état peur, la beauté.
Lyrrha continua, elle s'était quelque peu calmée et de nouveau elle fixait la jeune nymphe. Et poursuivit :


- Cette haine est trop importante a présent pour que je n'arrive à la vaincre par moi-même, elle a déjà considérablement changé tous mes agissements. Mais peut être qu'un jour j'arriverais à faire face à tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessia Elendarid
Nymphe/Camp du mal
Nymphe/Camp du mal
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 17/07/2008

Feuille de personnage
Race: Naïade
Age: 18 ans depuis 400 ans^^
Camp: Le Mal

MessageSujet: Re: Douce nuit [Libre..]   Lun 28 Juil - 14:08

    Elle sourit légèrement, les nymphes avaient toujours joui d'une bonne réputation au sein de Narnia et même au-delà d'ailleurs et Alessia avait longtemps illustré cette parfaite réputation mais voilà... les temps avaient changé, elle avait commis une erreur, une erreur dont elle n'avait même pas eu le contrôle, son coeur avait été emprisonné de même que le lac avait été figé par la glace lors du règne de Jadis. Et personne à Narnia, pas une seule créature n'avait voulu ne serait-ce que l'écouter, elle était devenue leur ennemie et si elle s'était cachée... ce n'était plus par jeu.

    -C'est bien normal. Ce qui est important ce n'est pas qui on est mais qui on désire être après tout et il est tout naturel de ne pas voir en vous un simple loup-garou mais bien une jeune femme qui ne veut que du bien...

    Elle ne comprenait pas même qu'on puisse penser autre chose, c'était juste un truc qui lui échappait tout simplement, ça lui semblait naturel, elle n'avait pas d'effort à faire là-dessus, ça avait toujours été ainsi, de façon claire, inscrit dans son esprit. Elle sourit, elle avait raison d'être fière de ce qu'elle était, c'était une partie d'elle et il ne fallait pas la cacher, ou la blâmer. En tout cas, elle ne ménerait pas son combat seul si elle ralliait les rangs du Roi Andrew.

    -Vous pouvez ne pas être seule dans ce combat, vous pouvez compter sur moi... même si ce n'est pas grand chose mais aussi sur le Roi Andrew, je suis persuadée qu'il serait ravi de vous rencontrer. Disons que, j'ai commis une erreur, une erreur contre laquelle je n'ai su lutter et depuis ce jour, les Narniens ne me voient plus comme leur amie.

    Elle sourit légèrement, elle était restée assez flou mais tout avait été dit dans une simple phrase, elle souriait toujours faisait perdre à la situation de sa gravité. Elle en avait beaucoup souffert et c'était une plaie qui n'était pas encore refermée mais elle ne montrait pas sa tristesse, à quoi bon? En tout cas, Alessia était impressionée par l'espoir que gardait Lyrrha, elle ne savait que trop bien que ce n'était pas une tâche aisée. Elle se voyait tellement en elle. Elle lui caressa la joue dans un geste de tendresse, reprenant simplement:

    -Vous y arriverez... sachez que, sur ces terres, il y'a des personnes qui vous aiment et qui sont prêtes à vous aider. Vous ne les avez pas encore rencontrés, voilà tout. Dans votre combat, de plus en plus de créatures se retrouvent et nous y arriverons tous, ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyrrha Nifheleim
Loup-Garou/Camp neutre
Loup-Garou/Camp neutre
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 19/07/2008

MessageSujet: Re: Douce nuit [Libre..]   Lun 28 Juil - 18:30

Lyrrha regardait la jeune nymphe comme avec une certaine admiration, elle était si belle, si gentille et elle ne jugeait pas les gens par leur race. Lyrrha n'avait pas rencontré depuis longtemps plus gentil être que cette demoiselle. Elle était tellement heureuse de pouvoir parler ça faisait presque 10 ans qu'elle n'avait pas tenu une conversation aussi longue avec quelqu'un. Elle se sentait bien, elle ne se sentait pas si différente que ça au côté de la belle jeune femme.

- C'est bien ce qu'il faut y voir, je ne suis pas si noire que ça, certes en temps de pleine lune parfois il peut arriver que je perde un peu de mon bon côté mais je n'ai jamais nui à personne, il n'y a rien a craindre, plutôt que de faire du mal aux autres, je préfèrerais m'en faire à moi plutôt...Question de respect !


Oui et elle s'en était fait, combien de fois elle s'était tout simplement mise en danger pour ne pas mettre en danger les autres, elle savait qu'elle était instable et qu'elle pouvait parfois faire des choses que l'on n'imaginerait pas mais elle s'était toujours arrangée pour ne pas faire de mal. C'était une de ses convictions premières, une règle avant tout qu'elle devait respecter mais elle les respectait tout ses narniens et eux alors ? Ou est le respect ? ...
Lyrrha fut touché que la jeune nymphe veule l'aider dans son combat. Elle sourit de nouveau et plongea ses yeux bleus dans ceux de la jeune demoiselle avant de dire :


- Si des gens peuvent m'aider je ne refuserais pas de les rencontrer, qu'ils m'offrent leur aide. Les narniens on tendance à trop juger les gens, ils ont l'air si gentils comme ça mais il faut se méfier...Ca me touche vraiment, je ne me sens pas seule à vos côtés...Merci !


Lyrrha vit qu'elle ne voulait pas vraiment plus s'étendre sur la raison pour laquelle elle avait été exclue de la société narnienne. Elle n'insista pas ce n'était pas son genre. Le geste presque maternelle que la jeune nymphe eut ensuite envers elle la fit sourire de plus belle, décidément on pouvait voir ce soir le panel des plus beaux sourires de Lyrrha, elle est beaucoup plus belle ainsi d'ailleurs quand elle sourit mais malheureusement ce n'est pas tout le temps le cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessia Elendarid
Nymphe/Camp du mal
Nymphe/Camp du mal
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 17/07/2008

Feuille de personnage
Race: Naïade
Age: 18 ans depuis 400 ans^^
Camp: Le Mal

MessageSujet: Re: Douce nuit [Libre..]   Mar 29 Juil - 11:49

    Ca avait l'air assez difficile d'être une loup-garou... enfin elle ne savait pas ce que cela faisait mais dans le discours de la concernée, on ressentait bien que cela n'était pas facile tous les jours. Curieuse par nature, elle demanda finalement:

    -Et qu'est-ce que vous ressentez lorsque vous vous transformez? Peut-être est-ce indiscret et si c'est le cas, je m'en excuse... c'est juste que j'aimerais savoir.


    Elle haussa les épaules avec un léger sourire. Alessia portait en elle un désir de tout voir, tout savoir, bien sûr c'était un désir vain mais dès qu'elle avait l'occasion d'apprendre quelque chose qu'elle ne connaissait pas, elle ne pouvait s'empêcher de bondir dessus. Et puis en sachant cela, peut-être comprendrait elle plus la jeune fille et peut-être pourrait-elle même l'aider après tout. En tout cas, elle l'éspèrait, elle ne la connaissait que depuis quelques minutes mais elle sentait cette détresse qui semblait s'exprimer au plus profond d'elle, elle voulait la voir heureuse... tout simplement.

    -Alors un jour, rendez-vous donc au château de la Sorcière Blanche si le coeur vous en dit, peut-être y trouverez vous votre Roi comme cela fut le cas pour moi. Et si vous ne voulez pas faire le chemin seule, je puis même vous y accompagner. En tout cas, je partage votre méfiance des Narniens, ils sont gentils... à condition que l'on soit comme eux et qu'on ne comette pas la moindre erreur.

    *Je les hais...*

    Elle savait qu'elle ne pourrait jamais leur pardonner l'exclusion qu'ils lui avaient fait subir, elle avait eu trop de peine en lisant la terreur, la haine sur leur visage, en se faisant chasser impunément de leurs terres afin que rien ne contrarie leur petite tranquillité retrouvée. Elle reprit finalement son sourire pour dire:

    -J'ai beaucoup appris de vous mais j'ignore encore votre prénom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Douce nuit [Libre..]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Douce nuit [Libre..]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une douce nuit sous le Balcon [Terminé]
» Douce nuit ? (LIBRE)
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» Astre de nuit [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Nouveau Narnia :: Lieux du Rpg :: Grande Rivière de Narnia-
Sauter vers: